09 72 62 28 60

La statue vivante : une animation qui a du caractère !

statue vivante

N’est pas statue vivante qui veut… Pour arriver à tenir de longues heures immobile sur un socle, il faut un moral d’acier et un corps en parfaite condition physique. Allez hop, entraînement !



Le zen au zénith


N’importe quel moine Shaolin vous expliquera que la souffrance physique est conditionnée par le mental… Pour l’exercice de la statue vivante, la méditation est un allié de poids qui permet de rester immobile tout en faisant baisser son rythme cardiaque et monter ses sécrétions d’endorphines. La respiration par le ventre, de façon profonde et contrôlée, aide à prendre conscience des sensations corporelles et à mettre à distance les douleurs dues à l’immobilité.



Une performance physique


Un comédien qui « joue » à la statue vivante passe plusieurs heures sans boire, sans manger et sans bouger. Il doit donc être doté de muscles résistants à un effort prolongé et être en bonne condition physique. La recherche de la meilleure posture est sa quête quotidienne : il doit veiller à ne pas s’ankyloser et à éviter les crampes. Une heure de parfaite immobilité fait dépenser autant d’énergie que six kilomètres parcourus sur un vélo… C’est dire si l’alimentation joue aussi un grand rôle dans la capacité d’endurance nécessaire pour se transformer en statue vivante !



En Hollande, on s’immobilise en masse


A Arnhem, les adeptes de l’exercice se retrouvent durant un week-end fin septembre. Les rues sont soudain envahies par des comédiens immobiles, déguisés et maquillés de la tête aux pieds. La fête continue à la nuit tombée avec les « statues by night ». En 1988, Antonio Gomes Dos Santos resta 15 heures 2 minutes et 55 secondes sans bouger et entra ainsi au Guinness Book of Records !


World Statues Festival d’Arnhem > www.worldstatues.nl/en/

 

LA LETTRE D’INFO

Inscrivez vous gratuitement pour recevoir les dernières astuces et conseils pour l’organisation de vos animations commerciales et artistiques

BESOIN DE CONSEIL ?

contactez-nous


Retour au sommaire du guide de l’animation